Maisoncelles

EGLISE DE NOTRE DAME

TRAVAUX D’ENTRETIEN  DE LA TOITURE

Notre église, précieux témoin de l’architecture rurale de la fin du Moyen Age, montrait ces dernières années des signes évidents de dégradations dues à des infiltrations de pluie au niveau de la toiture.

La présence permanente de pigeons et de chouettes venus se nicher à l’intérieur ne faisait qu'accroître cette situation problématique.

De plus depuis peu nous avons pu constater un problème majeur de glissement de l’ensemble de la toiture entraînant un écartement de cette dernière par rapport à l’aplomb du mur nord-est de la Nef.

Ainsi, peu à peu cette église est devenue dangereuse, des morceaux de la voûte pouvant à tout moment se désolidariser de l’ensemble. Compte tenu de son état général de dégradation la pratique de célébrations religieuses demeure difficile dans ces conditions.

En début d’année, le Conseil Municipal, a sagement décidé d’intervenir pour la sauvegarde d’un des rares témoins de son patrimoine communal.

Des travaux de vérification complète de la toiture ont été réalisés en mars par l’entreprise Sarl VERRON de Bouloire :

 La présence spectaculaire d’une nacelle grande hauteur a permis la fixation de nouvelles ardoises au sommet du clocher à environ 20m du niveau du sol et la vérification de l’abasson (partie basse du clocher) en ardoises.

Le remplacement de tuiles absentes ou dégradées sur les  faces Nord et Est de la toiture ainsi que le nettoyage de la mousse de l’ensemble ont été réalisés.

Afin de lutter contre l’intrusion des oiseaux, la pose de grillage sur l’ensemble de la partie inférieure de la toiture, ainsi que le rebouchage en maçonnerie sous les chevrons de rive sont désormais effectués.

Enfin, le renforcement très partiel de la toiture désormais adossée à l’embase de la charpente stable du clocher doit permettre l’arrêt du glissement de l’ensemble de la charpente de la Nef.

Bien évidemment ces travaux minimum financés par les fonds communaux, ont été considérés comme une étape urgente et  indispensable, cependant insuffisants pour une réouverture immédiate de notre église.

Gageons que d’autres projets de rénovation  pourront être réalisés dans un avenir proche pour la sauvegarde de notre patrimoine, pour autant que des aides substantielles puissent être obtenues.